Exonération des IRA suite fin de CDD...

question posée le 20-11-2016

Nous avons contracté un prêt immobilier en 2009. J'ai ensuite été licencié pour motif économique fin 2011; s'en sont suivis plus de 2 ans d'intérim, puis 2 ans de chômage, 2x3 mois en CDD sans embauche en CDI, et à nouveau le chômage.

Nous vendons donc notre appartement, car nous ne pouvons plus payer le crédit suite à la baisse continue des mes revenus, près de 44.000€ de moins que nous l'avons payé en 2009, ce qui ne nous permet même pas de solder notre crédit.

Nous avons demandé à notre banque de nous exonérer des IRA (plus de 4.000€) au titre de l'article L. 312-21 du Code de la consommation. Mais notre banque a refusé au motif que la fin d'un CDD ne constitue pas une "cessation forcée de l'activité professionnelle", cette "exclusion" étant mentionnée dans notre offre de prêt.

Puis-je arguer du fait que mon licenciement il y a 5 ans a constitué le point de départ de ma "descente aux enfers" (contrats précaires et revenus en baisse constante), et est donc le motif initial de la vente de notre appartement aujourd'hui ?

Je dois maintenant écrire au Service Clients avant de recourir à leur Médiateur. Y a-t-il dans ce cas une jurisprudence à citer afin d'appuyer ma demande ?

La réponse de infoconsommation.fr

La fin d'un CDD n'est en effet pas une cessation forcée de l'activité, c'est malheureusement après le licenciement de fin 2011 qu'il n'y aurait pas eu d'ambiguïté pour obtenir l'exonération prévue au Code de la consommation (article renuméroté L313-48 depuis mais c'est bien le même). Il n'était bien évidemment pas possible de prévoir l'avenir.

Vous êtes aujourd'hui dans la bonne démarche puisque, même si la banque est dans son droit, cela n'empêche en aucun cas la négociation strictement commerciale (service client puis médiation) : un argument serait que l'obstination de la banque à ne pas négocier le montant de cette indemnité vous met de facto en situation financière encore plus difficile et vous crée donc un préjudice. Le recours à un avocat pourrait être précieuse, ou à défaut celle d'une association de consommateurs, pour faire pression si nécessaire sur la banque.

 

 

poser une question

 

 

Questions précédentes sur le même thème

IRA suite rupture période d'essai
Je suis en conflit avec ma banque qui me réclame des indemnités de remboursement anticipé alors que j'ai vendu mon logement suite à une rupture de la péri (...)
Exonération d'indemnité de remboursement anticipé et intermittent du spectacle
En tant qu'intermittente du spectacle, je suis amenée à travailler un peu partout en France. J'ai vendu mon appartement en région parisienne pour m'instal (...)
Décompte de remboursement sur rachat prêt immobilier
J'ai fait racheter mon crédit immobilier par une autre banque. Sur ce, j'ai demandé à mon ancien organisme prêteur de m'envoyer mon décompte et lorsque je (...)
Exonération des IRA en cas de rachat
Nous venons de faire racheter notre prêt immobilier par une autre banque avec un taux d'intérêt beaucoup plus intéressant, 1,30% au lieu de 3,90%. Puis-je (...)
Exonération des IRA
Je suis au chômage depuis décembre 2014. Compte tenu de ma difficulté à retrouver un emploi, je souhaite m'affranchir de mon prêt immobilier en cours afin (...)

Dernières questions posées

Déménagement, que dois-je faire ?
Quelles sont les obligations déclaratives vis-à-vis de la Banque de France lorsque l'on déménage en cours de plan de surendettement ?
Décès du conjoint d'un couple surendetté
Que doit faire le conjoint survivant après un décès ? Faut-il déposer un nouveau plan ? Les héritiers doivent-ils refuser la succession ?
Pression d'huissier sans titre exécutoire
Que faire quand un huissier multiplie les appels téléphoniques pour un ancien crédit, sans produire de titre exécutoire ?
Séparation et dossier de surendettement
Suite à une séparation, est-il possible de déposer un dossier de surendettement qui laissera le temps de vendre le bien immobilier ?
Achat immobilier et dossier de surendettement
Peut-on faire un achat immobilier et donc contracter un emprunt alors qu'on est en cours de fichage BDF suite à un effacement de dette ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent (article L322-2 du Code de la consommation)

© infoconsommation.fr 2005-2018 - blog sur le crêdit et la consommation / / à propos / contact / plan du site / mentions légales